Le jour où j’ai compris que j’étais aussi autoritaire qu’un poulpe (amorphe).

Jusqu’à présent, je n’avais aucun doute sur mon autorité naturelle. Dix ans d’animation, sept ans en tant que pionne en lycée agricole et en collège, instiTUEUSE…. Je n’ai jamais eu de souci pour me faire écouter.

Niafette, je lui fais les gros yeux et tout à coup sa lèvre inférieure se met à trembloter, à frémir, et ses yeux s’humidifient. (du coup, je lui fais les moyens yeux pour ne pas la traumatiser, les séances de psy, ça coûte cher.)

J’étais à la maison, seule avec mon Niaffreux, qui a la douce idée de traverser la période du Terrible two en faisant des conneries pour lui, mais aussi pour sa soeur qui n’avait pas utilisé cette carte. Faut pas gâcher.

En pleine gestion du linge, je pose la bassine vide dans le salon. Subitement animé par une fièvre imaginative, le Niaf s’écrie « A moi ça! » (la crise du non se fait en parallèle de la crise de possession purement égoïste, sinon, on se ferait chier.) et se propulse dedans.

Mon autorité naturelle et moi -même lui expliquons donc que non, la bassine, c’est mon jouet à moi, dis donc. (jamais, ô grand jamais, je n’aurais cru qu’un jour je parlerais de la bassine à linge comme de MON jouet. Passons.)

C’est sa petite voix toniturant « dis donc, dis donc, dis donc! » qui m’a ramené à la dure réalité. Le « dis donc », je l’utilise en chaque fin de phrase moyennement contente. Croyais-je vraiment qu’un « dis donc » articulé avec la voix fâchée pouvait avoir raison du minus devant moi? Bam. Foutue, l’autorité. A se demander si elle avait jamais existé, dis donc. (oui, tu vois, je suis fort dépitée.)

autorité

j’ai donc laissé mon « dis donc » de côté, pour lâcher mon arme ultime, le mot qui ne sort que quand vraiment, y’en a marre (et qu’il n’y a pas malabar.) : Ne joue pas avec la bassine, SCROGNEUGNEU!

« Royeuyeu, royeuyeu » jubila le niaf en s’engouffrant de nouveau dans la bassine, accompagné d’une couette et de son casque gaulois, bien décidé à passer la nuit dans la panière, si ça pouvait me faire de l’effet.

 » Et pis est pas TA bassine, est MA piscine« , ajouta-t-il en faisant mine de se baigner, tel Camille Lacourt dans son bassin d’entraînement. (ou plutôt tel Flipper le dauphin pris au piège dans le filet, d’ailleurs.)

autorité

Avant de saisir que j’avais définitivement échoué, j’explosais de rire. (mais un peu retournée pour que mon poisson de fils ne me voit pas. Pas trop, quoi. Un reste de dignité, quand même.)

J’en étais à m’auto-convaincre qu’en réalité, mon fils était un génie en puissance, et que là, simplement, il faisait travailler son imagination (laissons les enfants explorer le monde, tout ça tout ça), lorsque mon gamin (hyper développé et tout, je rappelle) m’annonça, de son petit cri suraigü, qu’il était cassé. (pause pour comprendre : cassé , c’est comme caché, ça se prononce de la même façon, mais pourtant ça n’a rien à voir. ça dépend du contexte. Là, c’est lui qui était cassé, donc pas ma panière à linge qui était cassée, il était donc caché et ma bassine intacte. Tu suis?)

cassé

Comme tout bonne mère, j’ai alors dit « Oùùùùùùùùùùùùùù? » (nan, la réponse n’est pas DTC. Oh oh oh, il n’a que deux ans quand même.)

« sous le caque! » Ah ouais, pas mal. Bon, la thèse du génie, je peux la remballer.

Et me rendre compte que ça fait une demie heure qu’il m’a embobiné, et qu’il joue avec la piscine bassine que je lui avais interdite au départ.

Dis donc dis donc, hein…

28 Commentaires

  • Maman louzoù 29 mars 2013 à 9 h 08 min

    Eh ben dis donc !!!
    C’t’autorité de malade !!!!!
    Mouais comme à la maison quoi, ils savent trop nous embobiner les mioches d’aujourd’hui (Njut j’parle comme une vieille o.O)

    Répondre
    • mamanbavarde 29 mars 2013 à 10 h 45 min

      Je crois qu’on va de plus en plus parler comme des vieilles, on est fichues!!!

      Répondre
  • Béatrice 29 mars 2013 à 9 h 33 min

    C’est trop top pour jouer, la corbeille à linge, N°4 est toujours fan !!

    Répondre
    • mamanbavarde 29 mars 2013 à 10 h 45 min

      C’est juste pas pratique quand tu en as besoin et qu’on te la refuse!!!!

      Répondre
  • Les lubies d'Emilie 29 mars 2013 à 10 h 20 min

    rhooo et moi qui croyait qu’une instituteuse avait toute les clefs en main en ce qui concerne l’autorité !! Un mythe s’effondre… Perso je compare la mienne (d’autorité) à celle d’une huitre ! Mais c’est tellement bon les fruits de mer, pourquoi se priver ??

    Répondre
    • mamanbavarde 29 mars 2013 à 10 h 44 min

      bah en classe, ça va toujours! Mais je ne peux pas suivre la cadence à la maison… 😉

      Répondre
  • djoulaie 29 mars 2013 à 10 h 24 min

    On est dans la même phase du « c’est à moi çaaaaa!!! » -_-
    et du je répète à tout va tout ce que tu dis… et on a même droit aux sourires en coin quand on la punit aaaargh! … dur de rester :zen:…
    Je compatis pour le terribeul two, … ! Mon 1er nous l’a pas fait, alors on découvre avec la ptite dernière !
    Bon courage 🙂

    en tout cas il m a bien fait rire avec son casque !

    Répondre
    • mamanbavarde 29 mars 2013 à 10 h 46 min

      Je compatis alors!!! 🙂 Ces numéros deux, quels numéros!!!! 🙂

      Répondre
    • Maud 29 mars 2013 à 11 h 51 min

      Pareil ici ! pas de terrible two pour le premier… un peu en ce moment, vers 3/4 ans… mais plus de la jalousie…
      La petite dernière par contre, on en peut plus !! à peine 2 ans, on en bave grave… c’est une rebelle celle-là ! les filles ? les derniers ?

      Quant à la possession, ici ils sont en plein « c’est MA maman! » « NON c’est MA maman! »… ça peut durer des heures… ^^

      Répondre
      • mamanbavarde 29 mars 2013 à 12 h 06 min

        Le coup de « c’est ma maman », « c’est MES parents! » est redondant ici aussi!!! 🙂

        Répondre
        • Maud 29 mars 2013 à 12 h 26 min

          oui je me suis arrêtée là, mais c’est toujours suivi de « c’est MON papa!! » (je crois pas que noémie connaisse encore le mot « parent »)

          Répondre
  • carinette 29 mars 2013 à 10 h 29 min

    Malin c petit monstre et ils savent nous faire craquer (du genre nous faire rire, mais non on doit résister, dur dur). J’ai casi le même à la maison, parfois je me demande si je parle français (ou si c pas lui qui doit parler une autre langue, au choix). C parfois dur de garder son sérieux ou à l’inverse son calme. Haaaa, c crapule on les aimes.

    Répondre
    • mamanbavarde 29 mars 2013 à 10 h 46 min

      On les aime, mais parfois, on se casserait bien un peu quand même 🙂

      Répondre
    • Les lubies d'Emilie 29 mars 2013 à 10 h 51 min

      et je vous raconte même pas les numéros 3 !!

      Répondre
  • working mum 29 mars 2013 à 13 h 03 min

    j’ai pas de panière à linge mais je vais peut etre m’en acheter une 😉

    Répondre
    • mamanbavarde 29 mars 2013 à 13 h 06 min

      Je crois que c’est essentiel, oui 😉

      Répondre
  • BatMax 29 mars 2013 à 13 h 48 min

    Cherche pas c’est l’âge chiant, le grand me l’a fait ; le petit est en plein dedans , mais le soucis avec Maxence c’est qu’il argumente ( ce que nous faisais pas le grand) du coup le temps qu’on s’extasie sur son génie ( ouais pareil) ben il nous embobine bien.
    Mais bon , tu retrouveras ton autorité sur les choses qui comptent vraiment ( ce n’est qu’une panière à linge après tout 😉

    Répondre
    • mamanbavarde 30 mars 2013 à 21 h 22 min

      Ah bah voilà. Le Niaf est un méga tchatcheur, il a une excuse, un argument, un « mais… » pour tout. Alors nous aussi, on s’extasie, sur ses formulations de phrases, son sens de la répartie… et bing, il nous arnaque!!!

      Répondre
      • BatMax 1 avril 2013 à 8 h 39 min

        « Parke parke parke blablabla  » et bim 😉

        Répondre
  • Cécile Sergouel 29 mars 2013 à 14 h 12 min

    ha ben dis donc, jsuis juste MDR !!!
    Comment ça, moi aussi je tiendrais un peu du poulpe ?…. pffffffffff !!! scrogneugneu !!

    Répondre
    • mamanbavarde 30 mars 2013 à 21 h 20 min

      On tient toutes un peu du poulpe finalement 🙂

      Répondre
  • Babidji 29 mars 2013 à 22 h 45 min

    ahhhhh je me sens moins seule ! je ne sais pas pourquoi notre autorité semble s’évaporer avec l’âge et surtt l’arrivée du numéro 2 … et comme je me lasse et ben je capitule bcp plus vite alors crois moi je l’aurais aussi laissée ds la bassine ma terrible number two qui est en plein le terrible two !

    Répondre
    • mamanbavarde 30 mars 2013 à 21 h 20 min

      Me voilà rassurée 🙂 Effectivement, quand on est en pleine discussion avec la prem’s et que le second fait autre chose, on a aussi tendance à laisser faire plus facilement… et puis bon, ce n’est qu’une bassine, hein! 🙂

      Répondre
  • Vlynette 30 mars 2013 à 13 h 02 min

    Ah ! Tu vois que c’est pas un truc de grand-mère de rigoler aux bêtises des Niafs !!!!! 😀
    Prochaine fois que tu me dis que je leur cède tout, j’aurais une réponse 😉

    Répondre
    • mamanbavarde 30 mars 2013 à 21 h 18 min

      Nan, toi, tu rigoles de TOUT!!!!!

      Répondre
  • Gick 4 avril 2013 à 6 h 29 min

    « oui mais il est petit!  » hi hi!

    Répondre
  • stephanie loup 17 janvier 2014 à 9 h 08 min

    hahhaha moi aussi je me retourne pour rire mais je crois qu’il est pas dupe, il sait que ca a fait son effet et que t’es a 2 doigts de craquer et de laisser tomber l’affaire…merci pour ce bon moment de rigolade !!

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :