» Un peu plus plus au bord, les fesses ! « 

Concentration extrême : c’est pas facile d’avancer le postérieur avec les pieds dans les étriers, sans perdre sa dignité. Fière de l’exploit accompli, histoire d’oublier que quelqu’un est en train de fouiller ma petite grotte secrète,  je me suis mise à checker les autres points de ma to-do list, pendant que la gynécologue accomplissait son contrôle de routine.

Ses sourcils redressés (la seule chose que je voyais d’ailleurs) ont fait sonné une alarme dans ma tête, alors que je notais mentalement qu’il fallait racheter des schockobons, le n’Am ayant trouvé ma planque la veille au soir.

 » Euh, c’est grave docteur ? » j’ai lâché avant de rire de ma phrase.

En relevant les sourcils elle a fait retomber mon sourire.

« Non, enfin, non, mais je ne trouve pas le fil. »

J’aurais aimé qu’elle parle du fil de sa pensée, peut-être elle aussi était-elle en train de faire sa liste de courses, mais non, elle parlait de celui de mon stérilet.

« C’est bizarre, il a disparu. Vous allez faire une échographie pour le retrouver. »

Bon, j’avoue, je suis une grosse bordélique, j’ai dû passer 18 heures à chercher mes clés de voiture rien qu’en 2015, et quand je dors chez une copine, je repars toujours en oubliant une jupe, ma brosse dents, ou une culotte. Mais je laisse rarement traîner mon stérilet, d’ailleurs, depuis qu’on l’a collé dans mon utérus, je ne l’ai jamais vu, il est du genre discret.

Le n’Am était limite fier quand je lui ai annoncé. Selon lui, l’élément majeur de sa virilité aurait bien pu me le repousser jusqu’à la glotte, je n’avais pas senti un truc chelou au niveau des amygdales ?  A la prochaine gastro, j’allais peut-être bien vomir mon stérilet.

C’est quand il a attaché sa lampe frontale que je me suis demandé ce que j’avais fait dans une vie antérieure pour mériter ça. 

disparition stérilet

Le radiologue, quant à lui , s’est moqué de mes craintes. Le stérilet n’allait pas resté caché longtemps, ah ça non !

Pourtant, au bout de quelques minutes, ses sourcils se sont relevés. Cela doit être le point commun de la médecine, les sourcils.

 » Mais vous ne l’avez pas perdu, c’est sûr ? »

Hum. Non. Disparition mystère d’un stérilet à l’intérieur de mon corps. A moins qu’il se cache sous la graisse… j’ai demandé si une liposuccion pour récupération de stérilet était prise en compte par la sécu, il a dit non, alors je lui ai demandé de continuer à fouiller.

Tout à coup, les sourcils se sont levés en signe de victoire ( je deviens une pro de l’analyse du sourcil médical.) « Là ! Il est là ! « 

J’ai poussé un soupir de soulagement.

 » Il a migré votre stérilet, il n’a rien à faire ici ! « 

J’ai poussé un soupir d’inquiétude.

 » En plus, ici, franchement, il n’est plus du tout efficace ! »

J’ai poussé un cri d’effroi.

Je lui ai demandé de partir immédiatement à la recherche de l’absence de bébé (humain, pas de bébé stérilet, je me doute que mon stérilet mâle n’a pas rencontré un stérilet femelle dans mon corps, c’est pas le décor de « Il était une fois la vie », mon utérus). Il m’a dit qu’il avait vérifié. Je lui ai dit que non, pas assez, et que quitte à promener la sonde, on allait refaire un tour du proprio.

Il a levé ses sourcils en signe d’agacement. Je lui ai assuré que s’il se plantait, je le trainais devant les tribunaux en annonçant qu’il était le géniteur. Il a levé les sourcils en signe d’inquiétude, mais il a re- vérifié (comme quoi, il y a certitude ET certitude.) Je lui ai demandé de lever la main droite et de dire « je le jure », il m’a dit que quand même, j’exagérais, j’ai levé les sourcils en y mettant toute la persuasion et l’autorité que je pouvais avoir en pull, chaussettes et sans culotte, il a levé la main droite et il a juré.

Digne, j’ai remis ma culotte et j’ai baissé les sourcils.

Ce matin, en suivant la carte au trésor fournie par le radiologue (6 centimètres au fond à gauche après l’ovaire droit, si vous arrivez au foie, vous êtes trop loin et en plus il est gras) , la gynécologue a levé le stérilet et les sourcils en signe de victoire. 

Bizarrement, j’ai trouvé que ce stérilet ressemblait fortement à deux sourcils moqueurs. Mais peut-être que je suis juste un peu traumatisée… 

 

Edit : si tu arrives ici par hasard, sache que je ne parle pas tous les jours de mon utérus. Bon. A part cette fois où je me suis collée une grosse honte avec ma coupe menstruelle personnalisée !

31 thoughts on “A la recherche du stérilet perdu.”

  1. Olala la frayeur!!!!!
    Depuis que la voisine a passé 15 jours à l’hosto car son stérilet a percé sa paroi utérine et frôler la septicémie plus rien ne rentre d anormale dans ma grotte !!!!!
    Vive les capotes !!!!!
    Enceinte sans le vouloir….ma hantise donc Sombrero obligatoire pour le phallus de Monsieur….ouaiiiii là c’est carrière pro sur le devant de la scène…..les garçons sont grands et je dors enfin des nuits complètes!!!!!! Ça n’a pas de prix

  2. Punaise que c’est bien écrit !!!! j’aime l’autodérision, vraiment tu l’as très bien tourné ton article sur ce sujet pourtant si important !!! tu as du tout de même passé par toutes les couleurs j’imagine !!!
    mais en tout encore merci, j’ai un punaise de sourire dès le matin maintenant je file la journée commence 🙂

  3. Bonjour,

    Je vais essayer de ne pas être trop longue pour vous raconter mon histoire de perte de stérilet ! Pour le coup le mien a migré carrément à l’extérieur !
    Bref, en août 2011, RDV gygy pour contrôle stérilet. Gygy fait une écho et là, plus de stérilet !! Je demande si bébé, il me dit non. Par contre je dois passer une radio car mon stérilet est peut-être encore en moi ! Je fais un test de grossesse (négatif), je fais ma radio (pas de stérilet !), donc je reprends ma vie normale et je prends la pilule… Un mois plus tard : signes identiques à mes précédentes grossesses (déjà 2 !), je mourrais de faim ! Je fais un test de grossesse, et là : POSITIF !!!
    3ème bébé en route depuis deux mois ! Après coup on s’est rendu compte que quand je suis allée faire mon contrôle chez le gygy et qu’il m’a passé l’écho, j’étais déjà enceinte, mais de très peu, ce qui fait qu’il ne l’a pas vu et que mon premier test de grossesse était négatif. Le moins drôle est que quand j’ai fait la radio, bébé était déjà là aussi… Mais bon, passé la grosse surprise nous étions heureux de ce nouveau bonheur à venir. Notre 2ème avait seulement 9 mois à l’époque !!!

  4. mdr !!!! j’ai une copine qui a fait la même…
    après inspection de la grotte et constatation de la disparition
    il lui demande si elle a fait son lit ce matin
    très vexée, parce que tu vois, elle a des principes
    et le rangement et faire son lit avant de quitter la maison en font partie !!!!
    vexée donc elle lui répond donc que son lit est fait et au carré svp !!!!
    prescription pour une écho….
    elle rentre chez elle et quand même perturbée ouvra bien grand la couette ….
    blotti bien bien au fond du lit…. coucou le stérilet !!!!!!!!!!!!!!!
    il n’avait servi que 15jours !
    je lui ai suggéré de le mettre sur le bon coin… elle n’a pas suivi mon conseil 😉

  5. Hahahahaha !
    Mélol, j’ai bien ri !
    Et l’homme qui profite honteusement de la situation genre « suis tellement membré, c’est normal qu’elle disparaisse ».
    Bref merci pour la récré 🙂

  6. Tu m’as fais trop rire !! car même histoire chez moi au mois de janvier !!! Après 1 mois intense de règle non stop, je me décide enfin d’aller au gynéco, qui me dit que mon stérilet se fait « la malle » et que ça arrive dans 2% des cas !! même frayeur que toi, 1ere question : est ce que je suis enceinte !! car après 2 grossesses et 3 enfants (des jumeaux pour la 2ème grossesses !! je ne suis quand même pas une extraterrestre !!) , je me sentais vraiment d’être encore enceinte !! s’ensuit une prise de sang et un nouveau stérilet , et tout va bien !!!
    Des bisous,
    Aurélie

  7. Bravo, joli texte que j’ai fait passer à mon entourage et qui a aimé. Humour, sensibilité, style, émotion, Tout y est. Allez, je vais aller « lever et baisser mes sourcils »…

  8. Ca me rappelle des souvenirs, le mien s’est fait la malle au bout de deux mois. Il était dans le col quand la gynéco a fait un contrôle. Et donc plus du tout efficace ! Je retente le stérilet bientôt mais j’avoue que je suis moyennement convaincue, surtout que ma gynéco m’avait dit que celui qu’elle m’avait posé était « réputé inexpulsable »…

  9. Et bien je viens d’avoir la même tête de la part de ma sage femme… Stérilet posé mercredi, douleurs samedi, contrôle ce matin et plus personne à l’horizon…
    J’étais en we à Sarlat il a peut être décidé de changer de grotte ^^
    Du coup écho en urgence dans 2h pour retrouver sa trace……. La suite au prochain épisode !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.