Ces 10 choses futiles que je vais transmettre à mes enfants.

Je suis mère. En toute logique, je veux donc inculquer de vraies valeurs à mes enfants. Des choses qui vont les aider à affronter le monde qui les entoure, des… Hum, ok.

Je reprends. Je suis mère, et si je veux le meilleur pour mes enfants, j’ai aussi bien envie de leur transmettre certaines choses futiles. Parce que la vie, c’est aussi ces petites choses superficielles mais ô combien nécessaires (ou presque.) 

C’est pas ma faute à moi (Lo-li-ta), c’est Harmony qui m’a donné envie de me poser 5 minutes et de réfléchir à cette liste. Ne me jette pas la pierre (Pierre), je suis sûre que toi aussi tu vas en trouver…

1- Apprendre à cracher (loin). 

Je ne sais pas cracher, moi, figure toi. Ok, ce n’est pas le plus gros handicap d’une vie en société, mais quand à l’adolescence, tu décides de cracher un gros molard pour prouver que ce que vient de dire la pionne, t’en as rien à carrer… et que la salive te retombe sur le menton et dégouline sur ton tee-shirt… bah ça te donne l’air con. Et je refuse que mes enfants aient l’air con. 

2- Apprendre la langue des Fffff. 

Exact. Aucune utilité. Mais de grosses marrades quand on est deux à maîtriser le langage. La langue des ff, c’est intercaler un f après chaque syllabe. Exemple : CofommentFent çafa vafa? Bienfien etfétoifoi?  (t’as compris, non?) Avec ma copine Angélique, on ne parlait qu’en code pendant un moment, et je me rappelle nos éclats de rire. Je VEUX parler en fff avec mes enfants, point. 

3- Apprendre la macarena. 

Ouais, c’est sorti en 1993. Et? C’est toujours d’actualité dans les mariages, et ça m’ énerve de voir les gens se dandiner n’importe comment sans se souvenir des pas. C’est quand même pas compliqué, la macarena! 

macarena

4- Connaître le résultat de 6x 7 dès qu’ils sont en âge de parler. (ça, je peux cocher, c’est ok.) 

Un soir (je crois que je n’avais pas bu.), j’ai appris à Niafette que 6×7, ça faisait 42. Il nous a fallu quelques jours pour que ça rentre, mais elle n’avait pas trois ans, et dès qu’on pouvait dire (de préférence devant du monde, sinon c’est pas drôle) “attends, 6×7, ça fait combien déjà? Et qu’elle hurlait : 42!!!!!… bah ça en bouchait un coin aux gens. (cela ne sert donc à rien qu’à se faire mousser, quand on arrive à le replacer.) 

5- Apprendre à se tourner les pouces. 

Parce que ça peut servir quand on se fait chier. 

6- Connaître le procédé mnémotechnique pour se souvenir des noms des 7 nains. 

Parce que sinon, t’as beau chercher, il t’en manque toujours un. 

nom-7-nains

7- Apprendre à composer les numéros de téléphone sur un téléphone à cadran. 

Ok, ça leur servira VRAIMENT à rien. Mais franchement, c’était marrant, nan?

telephone_cadran_vintage

8- Apprendre à écouter discrètement les conversations des gens qui sont autour. 

C’est une de mes passions dans la vie (juste après le Kéno.) Mais pour le moment, eux, s’ils sont intéressés, ils gardent les yeux fixés sur les gens qui parlent. Pire j’ai déjà vu Niafette aller s’accouder à la table de nos voisins de restaurant. Après, les voisins de table s’arrêtent de parler, et t’as jamais la fin de l’histoire. Trop nul. 

9- Apprendre à ne JAMAIS manger le fond du cône de Cornetto. 

(oui, c’est la seule chose que j’aime dans le cornetto, alors peut-être qu’ils pourraient me le laisser? ) 

10- Apprendre à ne pas prendre leur mère trop au sérieux, parce qu’elle leur inculque quand même des trucs chelous, non?! 

(en vrai, j’en ai encore au moins 5 de plus dans ma liste, mais je les garde pour moi pour le moment, sinon, je vais passer pour une barge.) (comment ça, je passe déjà pour une barge?!) 

13 Commentaires

  • Micheline 23 avril 2015 à 6 h 47 min

    Tu m’a fait trop rire du beau matin 🙂 et je confirme que tu passe déjà pour une barge

    Répondre
  • Olive Banane & Pastèque 23 avril 2015 à 8 h 51 min

    uhuhuh 🙂 <- commentaire utile

    Répondre
  • Djahann 23 avril 2015 à 8 h 51 min

    Hé hé ! J’aime rire de bon matin !

    Répondre
  • Allegories 23 avril 2015 à 9 h 19 min

    Yeihh!

    La langue de Ffff, c’était trop cool, dans mon collège, on avait une variante: au lieu de Fff c’était Degueu.
    Codogomentdengan Cadaga Vadaga.
    C’était plus long et plus compliqué à comprendre pour les autres!

    Que de souvenir ton article!!

    Répondre
  • Vlynette 23 avril 2015 à 9 h 53 min

    Barge ? Toi ??? Qui pourrait penser une chose pareille ?????? 😀

    Répondre
  • Luluberlues 23 avril 2015 à 12 h 24 min

    Hahaha j’adore le coup d’apprendre à cracher je sais pas faite non plus….!!! Et le 6×7 me tente bien je vais leur bourrer dans le crâne des ce soir !!!!
    Merci pour tes 10 futilités pas si inutiles au fond !!!

    Répondre
  • Ma P'tite Paupiette 23 avril 2015 à 12 h 26 min

    La 8 m’a bien fait rire! Et il va falloir que je l’apprenne à mon fils aussi. Un soir, en rentrant de la crèche, on entend des voisins discuter ensemble et pour voir ce qui se passait, Monsieur a passé sa tête sous le portail et est resté là à les regarder! La discrétion c’est le point important pour écouter les conversations des autres!

    Répondre
  • Myhappy-D 23 avril 2015 à 14 h 45 min

    je te jure j’ai tourné les pouces dès que je l’ai lu ! loooool et sinon pour cracher loin je confirme on se sent con (et sale) quand on sait pas faire.. comme moi… ;D

    Répondre
  • Carine Mamjoza 23 avril 2015 à 17 h 08 min

    En parlant de langue, j’ai appris à mes garçons à rouler leur langue en U – et ils savent tous les deux le faire. Ce n’est pas donné à tout le monde, et ça épate bien les copains !

    Et le 8… en fait, je leur ai transmis mon habitude de zieuter chez les gens qui allument la lumière mais ne ferment pas leurs volets le soir…

    Répondre
  • maman@home 26 avril 2015 à 20 h 43 min

    Faire de jolies figures de style dans une librairie aussi c’est pas mal 😉 et je suis bien d’accord avec toi pour la macarena les gens font vraiment n’importe quoi 🙂

    Répondre
  • Tournesol et Pamplemousse 28 avril 2015 à 9 h 23 min

    Ahah !!! La langue des f, je ne connaissais pas, nous, c’est le javanais: covonomenvennen cavana vavana? (=comment ça va). J’avais presque oublié didon…

    Répondre
  • Mouleflex 21 avril 2018 à 9 h 11 min

    C’était la langue des “gué” pour moi !
    J’aime bien cette liste !

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :