Lettre à ma filleule d’amour.

Ma filleule d’amour, 

Ta maman, il y a moins d’un an, m’a confié une responsabilité que personne avant elle ne m’avait jamais proposé. Bon, je comprends les autres. Pour les dîners entre amis, là où on confie aux copains la confection de cupcakes ou de tartes machins, à moi on demande de ramener les chips ou le citron vert pour le mojito. (En en prévoyant quand même au cas où j’oublie). 

Oui, ma filleule d’amour, il faut que tu saches. J’ai tendance à tout faire à la dernière minute, et une poisse légendaire m’oblige souvent à revoir mes plans. J’agis toujours avec le coeur avant de réfléchir, et cela me colle dans des situations dont tout un chacun se passerait bien. 

On dit de moi que je suis une originale extravertie, c’est à dire que je ris fort, que je pleure fort, que je chante faurt (contraction de faux et de fort à la fois.), et que je ronfle fort aussi, même, puisque je me dois de te dire la vérité, toute la vérité. Mais ta maman, qui est à l’autre extrémité sur l’échelle de la nuisance sonore, n’a pas eu peur de mes débordements surexcités. Et même, mes pleurs de joie à gros sanglots à l’annonce de ta prochaine venue au Monde ne l’ont pas fait changer d’avis. Elle est bien, ta reum. C’est la meilleure. 

Mais revenons-en à nous deux (on est du signe du Lion toi et moi, on aime bien être les stars.) Tu étais à peine entrée (j’te raconte pas encore comment, je laisse le soin à tes parents de te tenir informée) dans le ventre de ta maman que je t’ai imaginée, rêvée et espérée. Immédiatement, j’ai fait ce que je sais faire de mieux pour tromper mon impatience (et arrêter de chialer) : je t’ai acheté une robe. Trois mois après, quand on a su que tu serais une fille, j’ai gloussé de bonheur (et chialé, encore. Oui, je sais.) Une connexion s’était installée entre toi et moi, c’était obligé. 

Alors, j’ai cru que tu naîtrais le 30 juillet et qu’on partagerait ce joli jour toi et moi. Mais tu as pris ton temps. Un peu. Longtemps. Tellement que j’ai eu peur de rater tes premiers jours (tu t’en fous peut-être mais aller à Barcelone, c’est pas non plus easy easy quand on vit en Picardie.) 

Et l’incroyable a eu lieu, preuve irréfutable cette fois qu’au delà du sang, il y avait un vrai lien entre toi et moi. Tu es née le 10 août, jour où j’arrivais en Espania. (olé)

filleule d'amour

Aujourd’hui, tu as un mois, ma filleule d’amour. On ne se verra jamais chaque week-end, mais je te promets que je serai une marraine exemplaire. (même si je pense que je n’arriverais jamais à me taire.) Une marraine dont tu auras peut-être un peu honte vers 13 ans, mais dont, le reste du temps, tu pourras être fière. 

Ma petite Loé, ma filleule d’amour, compte sur moi pour être ta plus fervente admiratrice, pour te couvrir d’amour, de bisous et de glace au chocolat, pour être toujours là pour toi, pour t’emmener où tu voudras,  pour être ta confidente quand tes parents seront relous, et surtout, surtout, pour faire ce que je sais faire de mieux ( à part bavarder) : pour pointer du doigt les arc en ciel, pour trouver la touche de rose au milieu du gris, pour te prouver que tu es la plus belle, pour te faire rire et te faire starkiffer la vie. 

Plein de petits coeurs avec les doigts (même si le temps que tu saches lire, cette façon de faire sera sûrement has been.) 

Ta Maraine d’amour. 

(et non, je ne veux pas mettre 2 R.)

 

26 Commentaires

  • Alicia 10 septembre 2015 à 9 h 14 min

    Je savais bien que j’avais choisi la marraine qu’il fallait! Elle en a de la chance ma petite Loé!

    Répondre
  • lys 10 septembre 2015 à 9 h 25 min

    Tu va être jalouse, mon Deuxième partage son anniversaire avec son parrain (le lendemain de son papa) et 6 jours après sa marraine… (Euh… on se demande ce que je fout dans l’équation là, parce que là c’est fort quand même)

    Répondre
  • Aurore 10 septembre 2015 à 9 h 35 min

    Trop mignon, super attendrissant ! Mon filleul est aussi à Barcelone … Et idem il me manque viscéralement !

    Répondre
  • Lorelei 10 septembre 2015 à 10 h 58 min

    oula mais tu me fais pleurer toi!!!!
    c’est tellement émouvant ce que tu dis…
    j’ai demandé à ma meilleure amie d’être la marraine de mon fils, au début elle a refusé parce qu’elle habite loin et qu’elle ne voulait pas être une marraine à distance. Et puis elle a fini par accepter quand même. je crois que je vais lui faire lire ton texte 😉
    bizzz

    Répondre
  • Littleliliblue 10 septembre 2015 à 10 h 58 min

    Tu as réussi à me pleurer ! Elle en a de la chance cette petite de d’avoir comme marraine !

    Répondre
  • lily 10 septembre 2015 à 11 h 44 min

    J’aime le fait que tu ne mette pas 2 R et ta lettre est magnifique <3 pleins de bonheur à cet enfant.

    Répondre
  • Natacha Alves 10 septembre 2015 à 14 h 48 min

    superbe lettre 😉

    Mareine 😉 j’aurais mis carrément lloll
    j’espère pour ta filleule, qu’elle sera autant pétillante et pleine de joie que toi!
    bisous

    Répondre
    • mamanbavarde 16 septembre 2015 à 17 h 01 min

      ahaha!!! je vais y penser!!! 🙂

      C’est évident, elle est déjà parfaite cette petite!

      Répondre
  • Vlynette 10 septembre 2015 à 20 h 54 min

    LA lettre à mettre dans son album 🙂 Tu es la maRaine parfaite pour la longue distance… Plus près, tu l’étoufferai d’amour cette petite princesse !!!!!! 😉

    Répondre
    • mamanbavarde 16 septembre 2015 à 17 h 00 min

      Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire!!! :p :p :p

      Répondre
  • Lea 11 septembre 2015 à 8 h 32 min

    C’est très touchant , tu est exemplaire

    Répondre
  • sylvie 11 septembre 2015 à 8 h 45 min

    Je te souhaite vraiment que tu tombe enceinte et que ça soit une fille, tu es drôle, affectueuse, bosseuse tu es une mère formidable !

    Répondre
    • mamanbavarde 16 septembre 2015 à 16 h 59 min

      Ne parle pas de malheur, j’ai déjà une fille et un garçon, ça me suffit!

      Répondre
      • sylvie 29 septembre 2015 à 7 h 52 min

        Je dis ça parce que j’adore les enfants, les filles spécialement et aucun cas ce n’est un malheur mais un pure bonheur !!

        Répondre
  • Rova 12 septembre 2015 à 7 h 12 min

    j’en ai les larmes aux yeux maman bavarde! ta filleule a la chance de t’avoir, une seconde maman 🙂 gros bisou petite Loé!

    Répondre
    • mamanbavarde 16 septembre 2015 à 16 h 58 min

      Oh non, pas une seconde maman, une tata de coeur avec qui elle pourra faire toutes les bêtises qu’elle veut!

      Répondre
  • issabill 15 septembre 2015 à 20 h 12 min

    Très touchant… 🙂 Elle en a de la chance cette petite Loé 🙂
    Et j’ai pas compris… Pourquoi maRaine et pas maRRaine? (OK, ça fait des jours que je me torture le cerveau pour comprendre, mais quand ça veut pas, ça veut pas! Éclaire ma lanterne s’il te plait! ^^)

    Répondre
    • mamanbavarde 16 septembre 2015 à 16 h 57 min

      parce que j’ai toujours écrit Maraine avec un seul R pour la mienne… mais qu’on m’a fait la réflexion 😉

      Répondre
  • LUCIE 22 septembre 2015 à 20 h 27 min

    j’ai adoré te lire,

    Je m’y suis étrangement reconnue…

    J’aurais voulu l’écrire même tellement que c’est beau

    Répondre
  • Les Mamies Stars 25 avril 2016 à 11 h 56 min

    Très joli article !

    Répondre
  • mamanbavarde 16 septembre 2015 à 17 h 02 min

    <3

    Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :