Il me semble que c’est ça l’expression, non? Ah non. Et pourtant… retirer une écharde dans la paume de la main de mon niaf , ça a été quasi le même parcours du combattant que de chercher la dite écharde dans une meule de foin. ( j’ai utilisé l’aiguille, en prime)… et surtout, cette écharde minuscule m’a fait comprendre que mon petit garçon était en passe de devenir un homme. 

Une écharde, je te l’accorde, c’est chiant et ça fait mal. En bonne mère, j’en ai eu le coeur tout retourné quand j’ai aperçu cette vilaine écharde dans la main de mon bibounet d’amour. Mais…

Le Niaf a été hospitalisé 3 jours le mois dernier, sans JAMAIS chouiner. Vendredi, il s’est vidé de son sang par le nez (j’exagère mais il s’est fait vraiment mal.) et a à peine pleurniché. Samedi, il s’est pris une vitre dans le front, en courant comme un dératé, est tombé de tout son long, et s’est relevé 3 minutes plus tard pour manger un bonbon, comme si de rien n’était. Alors, qui peut m’expliquer pourquoi il a passé une après-midi complète à vociférer, brailler et beugler comme un veau qu’on égorge dès que ma pince à épiler s’approchait de sa main? Un vrai mec. Une douillette de première classe, hors compétition, même. 

retirer écharde

Comme je ne voulais pas le traumatiser (qui qui va payer le psy à l’adolescence? Voilà.) , j’ai cherché des solutions. Sur ma page FB (viens on se marre bien quand mon gamin ne s’enfonce rien dans la main), et tu as été prompt à me donner toutes les astuces que tu connaissais. 

J’ai TOUT essayé (sauf la javel, j’en avais pas. Et les mots que je ne connaissais pas. Et aussi lui couper les doigts).. 

J’ai tenté le bain dans l’eau savonneuse, la mie de pain trempée dans du lait, l’eau bouillante sous la main (loin de lui quand même), l’huile, et aussi, le pharmacien. RIEN. 

retirer écharde astuceretirer écharde main

retirer écharde pince à épiler

retirer écharde enfant

L’écharde est toujours là. Tellement là, que je me demande si c’est pas un coup de crayon qui a du mal à partir… parce que maintenant qu’il n’y pense plus, ça ne lui fait absolument plus mal… (ce serait ballot, non?) 

En attendant, Docteur Mamour, mon médecin traitant, les urgences, les sapeurs pompiers, ma boulangère et le samu m’ont dit de laisser l’écharde remonter. On va faire comme ça, hein. Sinon, je sens qu’il va falloir faire une anesthésie générale pour lui retirer, l’écharde. Et si c’est un coup de crayon, l’anesthésie, ce serait peut-être un brin exagéré, pour le coup… 

 

8 Commentaires

  • sandrine 11 avril 2014 à 7 h 58 min

    tu n’as pas essayé l’oignon !! je te promet que c’est efficace !!

    Répondre
  • Mél DequoijemeMél 11 avril 2014 à 8 h 10 min

    J’ai les mêmes à la maison, si bien qu’ils ne me le disent pas de suite qu’ils ont une écharde !!!

    Répondre
  • Marie DiaboloCitron 11 avril 2014 à 8 h 21 min

    Et bien moi… Je suis comme ton Niaf ! Les échardes, ça a le don de me stresser, mais vraiment. Oui, je suis une vraie mauviette !! Alors je compatis !
    Peut être dû au fait aussi que quand j’étais petite, on me racontait que si on n’enlevait pas l’écharde, elle remontait jusqu’au cœur et on pouvait en mourir… Crédule dites-vous ?!

    Répondre
  • Karine MamanCherry 11 avril 2014 à 10 h 16 min

    J’ai eu le même ya quelques semaines, même pas moyen que je l’approche non plus. J’ai envoyé un message à Nounou quand j’y ai repensé, et elle m’a répondu “c’est bon, je l’ai retirée avec une aiguille” !!!
    WTF, moi je pouvais même pas lui faire un bisou magique quoi …
    Elle m’a raconté le soir qu’elle lui a expliqué, qu’il a pleuré mais l’a laissée faire quand même.
    Bref, elle m’a enlevé une épine du pied ^^

    Répondre
  • Maëline/PetitesCrapules 11 avril 2014 à 10 h 36 min

    Non mais tu arrives à nous faire rire DE TOUT. Sacrées aventures ton Niaf dis donc, je crois que c’est pour ça que j’adoooore avoir un garçon, on ne s’ennuie JAMAIS avec eux.
    (et rien à voir, mais je t’avoue qu’imaginer ton bonhomme attendre gentiment que tu prennes chaque tentative en photo me fait bien rire aussi !) 😉

    Répondre
  • Babidji 11 avril 2014 à 15 h 16 min

    alors si je peux te rassurer en vieillissant un mec ne s’améliiore pas ! d’une parce qu’il lui prend l’idee un soir de tempête de déplacer l’énorme cactus de la terrasse … et que deux ils s’enfoncent la moitié des piques dans le pouce ! Résultat j’ai passé ma soirée à lui retirer des trucs d’une taille même dans tes pires cauchemars tu n’y crois pas ! il ne pleurait pas mais presque … trève de rire ça a fini aux urgences car les cactus peuvent être super toxiques et qu’en fait c’est dangereux et qu’il aurait pu devenir raide à vie … du pouce ! (oui je t’ai vu venir … 😉 )

    aller le Niaf la main dans la javel je confirme que c’est le mieux c’est ce qui a réussi à me faire sortir un morceau de verre du pied !

    Répondre
  • Vlynette 11 avril 2014 à 18 h 54 min

    Même Mamily et Papou n’ont rien pu faire ! Dès qu’on voulait seulement regarder, il se mettait à hurler 🙁 Gentillesse, tentative de corruption aux fraises Tagada (d’ailleurs Niafette nous a dit que c’était du chantage !!!!!!!), menaces, désintérêt factice, rien à faire… On a lâché l’affaire !

    Répondre
  • Anne-Laure 12 avril 2014 à 23 h 10 min

    En théorie, en effet, tout corps étranger est censé ressortir. J’ai le même genre, la préma à toute épreuve qui à 8 ans ne chouine jamais pour rien, se vautre sans broncher… Récemment, elle a eu une vilain bouton avec du pus, beurk… Désinfection pendant 2 jours, pharmacie, désinfectant encore plus fort, docteur n°1 parce que ça partait pas, crème antibio, ça dégonfle mais ça reste douloureux, donc doc n°2 2 semaines plus tard, antibio qui marchent 8 fois sur 10, ah zut, nous on fait partie des 20%… Et là, généraliste n°2, 10 jours aprè toute cette longue série de tentatives infructueuses, décide de tenter le coup avec sa pince. Pas à épiler, celle de doc, mais j’ai pas trop vu la différence. J’avais surtout dans les bras une grande fille au dents crispées et aux larmes qui roulaient toutes seules sur ses joues. Résultats? Les urgences. où là, ils ont un truc miraculeux, j’en VEUX à la maison: le gaz hilarant. Hop, incision pendant que Madeleine nous chante tout le répertoire d’Aldebert, et au final, une demoiselle qui sortie des urgences me demande…. Quand on pourra recommencer tellement c’était géniaaaaaaal.
    Bref, voilà, LA solution à mon avis, c’est le gaz hilarant, point final!
    (et comme elle est trop choupi, Madeleine a voulu qu’on téléphone au généraliste pour le rassurer parce qu’elle trouvait qu’il avait l’air de culpabiliser de l’avoir fait souffrir le martyr inutilement, et elle m’a remercié d’avoir planté ma stagiaire et mes collègues en zappant un conseil de classe pour l’amener à l’hôpital, hiiiiii, j’ai enfanté un bisounours!)

    Répondre

Répondre à Karine MamanCherry Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :