Dédicace à Biganos, le 26 août.

Ce garçon d’une dizaine d’années s’est posté devant ma table de dédicace avec les mains croisées de celui qui veut oser mais qui doit trouver en lui la force de le faire.

Son regard était à la fois doux et déterminé. 
Je l’ai laissé parler, parce que peut-être qu’il cherchait simplement une règle en plastique 30 centimètres pour la rentrée, après tout je venais d’expliquer à une personne âgée pourquoi, alors même que j’étais assise dans ce centre commercial, je ne pouvais pas lui indiquer l’emplacement exact d’un article dont je n’avais jamais entendu parler. 


« Vous pouvez m’écrire une dédicace dans le livre s’il vous plaît c’est pour ma maman elle vous aime beaucoup et elle aime lire. » il a dit d’une traite sans reprendre son souffle. 


Un sourire a illuminé son beau visage et je sais que c’était un sourire de fierté. Il l’avait dit. 


« C’est pour son anniversaire ? » j’ai demandé. 


Il a semblé hésiter un instant. Il avait réussi sa tirade et voilà que je lui demandais un supplément. 


« Non, c’est pour rien. »


« Les cadeaux pour rien, ce sont ceux que je préfère, j’ai dit. Elle a de la chance ta maman d’avoir un garçon qui pense à lui faire des cadeaux pour rien. »


J’avais le prénom de la maman, celui du fils. J’avais commencé à écrire, je ne regardais plus, et je crois que c’est ce qui lui a permis de me répondre : 


« Maman elle fait plein de choses pour moi, et souvent elle m’offre des cadeaux pour rien, alors moi aussi j’ai envie de faire pareil. »


J’ai écrit sur la dédicace que mon roman parlait des liens familiaux, et que sans les avoir vus ensemble, cette maman et son fils, j’imaginais à quel point les leurs étaient beaux. 


C’était peut-être un cadeau pour rien mais j’ai senti que c’était surtout un cadeau pour tout. 

Il est parti aussi fier que mon fils quand il réussit à tenir debout sur une planche de surf, sans savoir à quel point cette rencontre m’avait touchée et fait du bien, à moi aussi. 


Vive les cadeaux pour rien. Ils représentent beaucoup, et pas que pour celui ou celle qui les reçoit. 

2 Commentaires

  • Fontaine Sylvaine 2 septembre 2022 à 7 h 59 min

    quelle belle rencontre!

    Répondre
  • petitdiables 20 septembre 2022 à 13 h 57 min

    Qu’il est chou cet enfant

    Répondre

Vous avez un message ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :